Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Calendrier

Décembre 2019 Janvier 2020
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31

Galerie Photos

Visiteurs: 5442497
Accueil arrow Documents arrow Pologne arrow Decouverte de la Pologne du Nord
Decouverte de la Pologne du Nord Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par WOISARD J.M   
16-08-2012

Le séjour découverte dans le nord de la Pologne est terminé. Décidé et proposé au forum des Associations de 2011, celui-ci a pris une autre dimension après la conférence sur l’ambre de décembre. Un après midi avec Serge, Maryse et Elisabeth pour un schéma des lieux, une rencontre avec notre interprète et guide, Bogumila Czerwinska, en octobre à Cracovie, et c’était parti.Beaucoup de travail, de temps passé, de la part de Maryse et Elisabeth pour finaliser ce séjour.

Le 1er août 2012, 30 personnes s’envolaient pour Gdansk via Varsovie, juste une escale pour changer d’avion.

Jeudi 2 août, sous la conduite de Monika Trojanowska, interprète et guide, nous avons visité les hauts lieux de la ville de Gdansk : la voie royale, la porte verte et la porte d’or, l’ancien port de pèche, la chapelle royale, la basilique Notre Dame construite en briques, le beffroi Slomania, la fontaine de Neptune, l’hôtel de ville, les églises Sainte Catherine (la plus ancienne de la vieille ville), Sainte Brigitte et Saint Nicolas.

Gdansk surprend par la multitude de monuments d’architecture bourgeoise, religieuse, militaire, portuaire ainsi que par un patrimoine vieux de mille ans.

   
 Dans un magasin de la rue Mariacka, nous avons vu comment polir l’ambre. Cette rue est le royaume des ateliers des orfèvres et galeries de bijoux uniques en ambre.

Gdansk cultive une tradition vieille de plusieurs siècles de capitale de l’ambre.

 Vendredi 3 août, nous sommes allés à Orlowo pour assister à un excellent concert d’orgue dans la cathédrale d’Oliwa (plus longue église de Pologne, 107 mètres)

 
 
puis nous nous sommes rendus à Sopot (le Monte-Carlo du Nord) pour effectuer une marche d’une heure en bord de      mer,à la recherche de morceaux d’ambre rejetés sur la plage par les vagues de la mer Baltique. Hélas en raison d’un         violent orage ce projet a été abandonné. Dommage, d’autant qu’Elisabeth avait remis à chacun, chacune, au début du       séjour, un petit seau avec une petite cuillère pour la collecte de l’ambre (résine fossilisée de plusieurs millions d’années).

La journée s’est terminée à Gdynia (siège de l’un des plus grands chantiers navals du monde) par la visite d’un navire école équipé d’une immense voilure, le Dar Pomorza.

 Samedi 4 août, chantier naval de Gdansk, la place de la solidarité, le monument des martyrs du chantier naval qui se composent de 3 croix majestueuses avec des ancres, symboles de l’espoir commémorant les morts et blessés des grèves ouvrières de décembre 1970. Ces croix réalisées en acier inoxydable par les ouvriers du chantier naval, mesurent 42 mètres de haut et pèsent chacune 140 tonnes.

 

Visite de l’exposition, les chemins de la liberté ou musée de Solidarnosc qui présente l’histoire des troubles du dernier quart de siècle, la lutte des polonais pour la justice et la liberté. On y trouve en particulier les fameux panneaux de bois en contre-plaqué avec les 21 revendications de septembre 1980, écrites à la main qui par décision de l’Unesco sont inscrits au registre Mémoire du Monde, document d’une valeur sociale et humaine pour l’histoire de l’Europe.

 

L’après midi, promenade en bateau jusqu'à Westerplatte (presqu’ile de Hel), lieu symbolique où débuta les premiers affrontements de la seconde guerre mondiale, le 1er septembre 1939.

 A l’extrémité de la presqu’ile est élevé un monument aux soldats de la côte.


Dimanche 5 août, visite du château de Malbork, c’est un spectaculaire château médiéval de l’Ordre Teutonique datant du XIII siècle qui a été largement agrandi et embelli après 1309. Après de graves dégâts subis lors de la Seconde Guerre Mondiale, le château a été de nouveau restauré à partir des années 60. Il faudra plus de 3 heures pour le visiter

 

 C’est un ensemble exceptionnel d’architecture défensive, avec ses murs en briques qui abrite aujourd’hui des collections d’art médiéval, sculptures, vitraux, pièces de monnaie, armes, céramiques……ainsi qu’une des plus importantes collections de pièces d’ambre au monde.

L’après midi sera consacré à la visite du camp de concentration du Stuttof situé à 34 kilomètres de Gdansk. Il fut le premier à être construit hors d’Allemagne par les nazis (2 septembre 1939) et le dernier à être libéré par les russes, le 10 mai 1945. L’estimation la plus basse du nombre des victimes est de 85000 morts dont 800 déportés venant de Drancy.

Lundi 6 août, croisière sur un canal, d’Elblag à Buczyniec, en  4 heures 30 nous avons navigué sur 9 kilomètres pour un dénivelé de 95 mètres grâce à un système d’écluses, de retenues et de cinq plans inclinés. Pour escalader ou descendre les plans successifs les bateaux montent sur des plates-formes tractées à sec sur des voies ferrées. Le pittoresque canal d’Elblag qui passe entre lacs et marécages du nord-est de la Pologne est un chef d’œuvre du génie civil du XIXe siècle mariant les avantages d’une voie navigable et d’un funiculaire.

 

 C’est un canal navigable unique au monde. L’installation compte déjà 148 ans et le système de halage est exclusivement hydraulique. Comme dans les anciens moulins, l’eau fait tourner des roues hydrauliques fournissant l’énergie nécessaire pour tirer les câbles qui tractent les plates formes à bateaux.

Mardi 7 août, visite de la tanière du loup à Gierloz, quartier général d’Hitler. C’était sa cachette et c’est là qu’il prenait ses décisions importantes. Il servit de centre de commandement sur tous les fronts de la guerre menée par les allemands. Tout l’état major de la Wehrmarcht arriva avec le Führer le 24 juin 1941 pour en partir le 20 novembre 1944, devant la montée du front russe. Le repaire du loup était constitué de bunkers en béton dont les murs atteignaient 7 mètres d’épaisseur et les plafonds 8 mètres. C’est également à cet endroit que le 20 juillet 1944, un colonel allemand Claus Stauffenberg réalisa l’attentat contre Hitler. Dans la nuit du 24 janvier 1945, des sapeurs allemands détruisirent les plus grands bâtiments et pour faire sauter un bunker moyen, il fallut 8 à 10 tonnes d’explosifs.

 Trois jours après, les soldats russes entrèrent dans le quartier et continuèrent la destruction. Le terrain du quartier est accessible aux touristes depuis 1959.

 L’après midi sera consacré à la visite d’un Sanctuaire Marial appelé la Crzestochowa du nord à Swieta Lipka. Nous avons assisté à un nouveau concert devant les grandes orgues baroques datant de 1721.

Pendant la séance musicale, les figurines de la Vierge Marie, de l’archange Gabriel et d’un putto muni de grelots se mettent en mouvement. L’archange visible sur la tour centrale joue de la mandoline, tandis que les chérubins tournent sur eux-mêmes.

Mercredi 8 août, départ pour Gizycko pour visiter la forteresse Boyen construite par les prussiens en 1844, l’une des mieux conservée en Pologne

 
  Photo du groupe de 30 personnes prise par un guide de la forteresse avec l'appareil de Joël Rivière

Après cette visite départ pour Mikolajki, petit village pittoresque, capitale polonaise des sports nautiques, surtout la voile.

Jeudi 9 août, départ pour Mamerki pour visiter le village en béton constitué de 30 bunkers, complexe unique en Europe, les batiments étaient le quartier général du haut commandement de l’armée de terre. 1500 personnes travaillaient à Mamerki. C’est aujourd’hui une zone protégée de l’habitat des chauves-souris. Ce deuxième gite d’hibernation de ces mammifères a été créé en raison de la présence permanente de moustiques, aliment de choix pour les chauves-souris. 

 L’après midi visite du village de Sztynort. La moitié du groupe a rejoint ce village distant de 10 kilomètres en utilisant des bicyclettes, l’autre moitié du groupe choisissant la marche à pied autour du lac.

  A la tombée de la nuit, auprès de notre lieu d’hébergement, à Kietlice,  le personnel du gîte nous a organisé un feu de camp, avec dégustation de saucisses, vodka……..

 animé par les nombreux chants des participants à ce voyage.

 Vendredi 10 août, journée consacrée au repos avant le retour à Saint Jean de Braye, en utilisant de nouveau l’avion, avec escale à Varsovie.

Texte: Jean Marie Woisard et Elisabeth Aubourg      Photos: Martine Woisard et Joël Rivière

Dernière mise à jour : ( 15-02-2014 )
 
© 2019 AASF - Amitiés Abraysiennes Sans Frontières