Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Calendrier

Septembre 2021 Octobre 2021
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30

Galerie Photos

Visiteurs: 6965351
Accueil arrow Activites arrow Liste des Activites arrow Pologne arrow Sejour en Pologne, Slovaquie, Tchequie, aout 2014
Sejour en Pologne, Slovaquie, Tchequie, aout 2014 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par WOISARD J.M   
15-08-2014

Du 6 au 16 août 2014, 19 membres d’Amitiés Abraysiennes Sans Frontières ont visité et parcouru trois pays d’Europe Centrale.

Accueillis à la descente d’avion par Bogusia, notre guide durant le séjour et Richard, le chauffeur de car, nous avons débuté par la visite du quartier juif Kazimierz situé au sud de la ville de Cracovie avec notamment la synagogue Stara, majestueux bâtiment de brique abritant le musée du judaïsme, et le cimetière Remu’h, le plus ancien cimetière juif d’Europe et le plus vieux de Cracovie qui a été créé dès 1551.

 

Jeudi 7 août : nous allons dans le quartier Podgórze, lieu du ghetto nazi de 1941 à 1943 situé sur la rive sud de la Vistule en empruntant le pont Powstancow Slaskich comme l’on fait plus de 17 000 juifs en 1941.

En effet, ce quartier est intimement lié avec l’extermination des juifs polonais puisqu’il accueillait le ghetto de Cracovie.

Sur la Place des Héros du Ghetto trônent des chaises vides pour commémorer la disparition des milliers de juifs cracoviens transportés à Auschwitz-Birkenau.

À un angle de la place se trouve une pharmacie qui était tenue par le seul polonais non juif du ghetto, Tadeusz Pankiewicz dont le statut permettait de sortir du ghetto. Il en profitait donc pour aider du mieux qu’il le pouvait les juifs du ghetto en ramenant médicaments et nourriture…

Pour mieux découvrir cette histoire, nous rejoignons l’ancienne usine d’Oskar Schindler reconvertie en musée sur la Seconde Guerre Mondiale.


Pou
r ceux qui n’auraient pas vu le film « La liste de Schindler
» de Spielberg, c’est dans cette fabrique d’émail que Schindler, industriel nazi, sauva plus d’un millier de juifs.

Nous retournons en petites voitures électriques en centre ville pour visiter le musée de l’Université Jagellone.

 Il est le centre culturel et scientifique du pays. l’Université Jagellone de Cracovie est la deuxième plus ancienne université d'Europe centrale (1364), après celle de Prague fondée en 1348

 

L’après midi sera consacré à la découverte de la colline de Wavel dominant la Vistule avec notamment la visite de la Cathédrale Royale. Cest un édifice gothique du XIVe siècle, il accueille les tombeaux de personnages et héros nationaux, il est le symbole de la conscience Polonaise.

            
Nous terminerons la journée par la découverte de l'
église Notre-Dame. C’est une église  de plus de six cent années d'histoire. Elle est particulièrement réputée pour son retable de bois réalisé par Veit Stoss, c’est le plus grand retable gothique en bois d'Europe, il est considéré comme l'un des chefs-d'œuvre de la sculpture du bas Moyen Âge.

               

Vendredi 8 août : départ pour Tarnowskie Gory qui est une ville de Silésie dans le Sud de la Pologne, ville ou est né le pape Jean Paul II, nous visitons le musée ouvert depuis le premier trimestre 2014  et qui lui est consacré en retraçant en détails les différents événements de sa vie.

En seconde partie de la journée, nous nous rendons à Czestochowa. C'est une ville de pèlerinage et un des hauts lieux du catholicisme polonais depuis que Ladislas, duc d'Opole, y fonda le monastère de Jasna Góra, fortifié au 17 e siècle, célèbre pour son icône particulièrement vénérée de la Vierge Noire, c’est le troisième plus grand centre de pèlerinage catholique dans le monde.

             

En fin de journée, pendant le repas, nous avons assisté à un concert de musique Klezmer. C est une musique instrumentale de fête qui était autrefois pratiquée dans les communautés juives d'Europe de l'Est. Trois musiciens : une violoncelliste et chanteuse en Yiddish,  un accordéoniste et un contre bassiste nous ont permis de passer une agréable soirée.

 
Samedi 9 août : départ pour Zakopane avec une halte à Chocholow, village réputé pour ses prestigieuses maisons en bois de style Podhale, aucun clou, aucune vis, tout est assemblé directement. La majorité des maisons ont été construites au 19e siècle.
 
Arrivée à Zakopane, nous empruntons le funiculaire pour rejoindre le sommet du mont Gubalowka situé à 1120 mètres d’altitude ou nous avons une vue magnifique sur les Tatras qui sont le plus haut massif montagneux des Carpates occidentales.

Après une pause repas que certains utiliseront pour visiter le marché artisanal, l’endroit idéal pour acheter des souvenirs, nous nous rendons à la villa Koliba, la première maison en style de Zakopane construite selon le projet de Stanisław Witkiewicz.

Dans les pièces de la partie la plus ancienne, aménagée conformément à ses fonctions originaires, on y découvre la salle à manger, le salon, la chambre au rez-de-chaussée de Gnatowski, propriétaire foncier de Jakimówka en Ukraine et collectionneur amoureux de la culture montagnarde.

Tout proche de cette villa, nous découvrons le cimetière Pęksowy Brzyzek qui comprend environ 500 tombes, dont 250 de personnes méritantes. Presque toutes les pierres tombales sont des œuvres d'art uniques, en bois, métal ou pierre, croix avec des motifs sculptés Tatra, peintes sur verre.

En fin de journée nous prenons la route pour nous rendre à Kluszkowce qui depuis la création du réservoir Czorsztyńskie connaît une véritable invasion de touristes. Nous y logerons pendant deux jours dans des magnifiques chalets en bois avec une vue imprenable sur le lac.

Dimanche 10 août : départ pour Sromowce Wyzny afin d’effectuer une descente en radeau sur la rivière Dunajec jusqu’à Szczawnica. Cette descente de 18 km d’une durée de 2h15 nous a permis d’admirer la chaîne des Pieniny située au sud de la Pologne, et le nord de la Slovaquie. Ces monts sont à la lisière de la chaîne des Carpates. Les Pieniny sont constituées de calcaire et de Dolomites, ce qui en fait un lieu très original.

       

En seconde partie de la journée, nous nous rendons à Niedzica pour visiter son célèbre château fort Il est fortement lié à l’Histoire commune de la Pologne et la Hongrie depuis le 14ème siècle. Il constituait même une forteresse frontière et d’échanges entre les deux Royaumes. Sous protectorat polonais lors des invasions turques, le Château a ensuite été la propriété de différentes familles hongroises entreprenant différents travaux de renforcement et de modernisation. La dernière famille hongroise propriétaire des lieux quittera le Château en 1943 en pleine seconde guerre mondiale. Rénové par le Ministère polonais de la Culture, le Château constitue désormais un musée archéologique et ethnographique. Très pittoresque, le Château de Niedzica illustre très souvent la Pologne historique.

                                          

Pour terminer la journée, nous nous rendons en Slovaquie pour une courte visite du monastère rouge des Camaldules. Les Chartreux l’ont fondé en 1319 à côté du goulet formé par la rivière Dunajec.

Sous la première république tchécoslovaque, il a abrité un club touristique. A présent, c’est un musée. La restauration de l’intérieur de l’église a été achevée en 2006.

Lundi 11 août : départ pour Stara Lubowa pour visiter le château fort et le musée en plein air de la région de Spis en Slovaquie. L’été, un spectacle de rapaces est souvent proposé. Du haut du donjon, il y a une vue superbe sur toute la région. C’est un château-fort relativement bien conservé du XIIIe siècle, rénové aux XVIe  et XVIIe siècle.

              

Mardi 12 août : départ en direction de Lewocza, nous faisons une étape à Spisky Hrad  pour visiter les ruines du château  de Spis perché en haut d’une colline ; Ce château a été construit au 12ème siècle sur le site d'un ancien château. Il était le centre politique, administratif, économique et culturel du royaume de Hongrie. En 1780, le château a brûlé, et le château a été reconstruit en partie dans la seconde moitié du 20e siècle, une vaste recherche archéologique a été effectuée sur le site.

 Depuis 1945 il est la propriété  de la Tchécoslovaquie puis de la Slovaquie . Le château est fréquemment utilisé comme un emplacement pour les films.

 

 Arrivés à Lewocza, nous passons devant la Spiska Kapitula, la cathédrale des chanoines de Spis La construction de la cathédrale a commencé en 1198, mais a été achevée seulement après les invasions mongoles dans les années 1245-1273.

Départ pour Stribske Pleso  qui est une station de ski située dans les Hautes Tatras, dans la région de Prešov, au nord de la Slovaquie. Nous continuons notre route vers Liptovsky Jan qui est une porte vers la vallée Janska, riche en beautés naturelles, des grottes, la flore, la faune, l'eau thermale et des sources minérales.

Mercredi 13 août : départ pour la grotte Demanowska à 12 km de la ville de Liptovsky Jan.

 La grotte glacière comprend un système de couloirs sur six étages et de grandes salles d'origine pléistocène. Elles comportent des Stalagmites et des Stalactites actives. Leurs couleurs rouge et jaune sont créées par les composés du fer et du manganèse. La température dans la grotte est comprise entre 6 et 7 °C et l'humidité relative varie de 95 à 97 %. L'âge de la grotte est estimé à 1 million d'années. C'est la grotte slovaque la plus visitée avec plus de 150 000 visiteurs par an.

Départ pour Ruzomberk pour visiter le musée d'architecture populaire en plein air. Depuis 1993, ce site est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. C’est un site composé  de nombreuses maisons en bois aux multiples couleurs,  typiques de la région des Tatras.

 En rejoignant l’hôtel, nous dormirons à Olomouc qui dispose d’un riche patrimoine architectural. Aujourd’hui capitale de la Moravie du Nord, elle fut la seconde ville du royaume tchèque après Prague au Moyen-âge. Siège de l’archevêché de Moravie au XVIIIe siècle, elle fut aussi un centre spirituel important. Le cœur historique d’Olomouc est dominé par la colonne de la Sainte Trinité, inscrite sur la liste de l’UNESCO.

Jeudi 14 août : Après un lever matinal, nous nous dirigeons vers Prague, par un long trajet de plus de 4 heures en car.

Après avoir déposé les valises à l’hôtel, nous commençons la visite de Prague par le quartier Hradczany et son château  qui domine la colline de  son imposante silhouette. Sa vaste enceinte abrite un palais, un couvent baroque Notre Dame de Lorette, la basilique Saint Georges  et la cathédrale  Saint-Guy.

                 

En passant par la fameuse ruelle d’or et la tour Daliborka, nous nous rendons au monastère de Strachov ou l’on découvre une célèbre bibliothèque baroque qui impressionne par sa hauteur.

             

Vendredi 15 août : visite du quartier juif qui s'étend sur une petite zone comprise entre la place de la vieille ville, la rue de Paris et la rivière. Les principaux centres d'intérêts sont le vieux cimetière, la synagogue Vieille Nouvelle, la synagogue Klaus, la synagogue Pinkas, la synagogue Espagnole et l'ancien hôtel de ville.

                  

A la fin du 19è siècle, l’état de grande insalubrité du quartier juif conduit le conseil municipal à lancer une grande entreprise de réhabilitation urbaine qui aboutit à la destruction quasi totale du quartier, dont les ruelles labyrinthiques sont remplacées par de larges rues bordées de riches immeubles bourgeois.. Les synagogues historiques et le vieux cimetière échappèrent heureusement à cette brutale réorganisation.

        

L’après midi, nous visitons la veille ville. Le charme du quartier de la vieille ville tient d'abord au caractère organique et irrégulier de sa structure largement héritée du Moyen-âge,

L’Hôtel de ville de la vieille ville reste depuis des siècles l’un des monuments emblématiques. Son horloge extraordinaire et sa  tour, d’où la vue s’étend sur tout le centre historique de la capitale, en font l’un des monuments les plus visités de Prague. C’est en 1338 qu’a commencé la construction de cet édifice gothique, au centre de la vieille ville. 

Lieu incontournable de toute visite à Prague, cette place est le point de départ de tout circuit dans la vieille ville. En plus des superbes constructions qui la bordent, c'est un lieu d'animation permanente où bateleurs et artistes de rue présentent un spectacle sans cesse renouvelé.

             

Samedi 16 août : Visite du quartier Mala Strana, nous commençons la matinée en franchissant le pont Charles qui est un monument emblématique de Prague. Construit en pierre, ses prédécesseurs étaient en bois, par l’architecte tchèque Peter Parlér à partir de 1357 sur instruction de l’empereur Charles IV, il fut achevé en 1402.

 Long de cinq cent vingt mètres, le pont Charles est bordé de statues baroques. Les plus célèbres représentent le saint tchèque Jean Népomucène, le saint Venceslas (patron de la nation tchèque) etc…

Le quartier Mala Strana est l'expression du triomphe du baroque introduit au 17è siècle après les ravages de la guerre de Trente ans, et qui fleurit au 18è siècle dans toute la Bohême.

Au centre de ce quartier l'église Saint-Nicolas, chef-d'œuvre des Dientzenhofer père et fils, avec sa façade ondoyante et dynamique, compte parmi les réalisations les plus abouties de l'architecture baroque mondiale.

 Nous terminons notre séjour à Prague en franchissant à nouveau  le pont Charles en passant sous la tour gothique. Malá Strana est un des quartiers historiques de Prague, sur la rive gauche de la Vltava.

 Pendant 4 heures, un temps libre permettra à chacun et à chacune de poursuivre la visite de la ville. A 16 heures c’est le départ vers l’aéroport pour un vol qui nous conduira à Paris en faisant escale à Vienne en Autriche.

Les 19 participants à ce voyage de 11 jours sont revenus enchantés par la variété et les innombrables découvertes de ce séjour, toutefois la densité des visites a mis à l’épreuve certains organismes. Malgré ce désagrément passager, notre guide Bogusia suggère de se retrouver en 2016 pour de nouvelles aventures avec la commission Pologne d’Amitiés Abraysiennes sans Frontières.

Texte : Jean Marie Woisard

Photos : Martine Woisard, Michel Barre, Mireille Barthon,Elisabeth Aubourg

Dernière mise à jour : ( 19-01-2016 )
 
© 2021 AASF - Amitiés Abraysiennes Sans Frontières